Guides et outils pour le meilleur taux hypothécaire

Guides et outils pour le meilleur taux hypothécaire

Lorsqu’on emprunte pour acheter un bien immobilier, on contracte un engagement financier avec sa banque pour une durée minimale de 20 ans. Pour payer le moins possible, il est judicieux de négocier le taux attractif. Ce guide donne quelques astuces pour obtenir le meilleur taux pour son prêt hypothécaire.

Un excellent dossier de crédit

Lorsque l’organisme prêteur évalue une demande de prêt d’un particulier, il prend en compte certains critères pour définir le taux hypothécaire qu’il accordera. Le dossier de crédit figure parmi les principaux éléments à considérer. Ce dossier ne permet pas uniquement de savoir si l’emprunteur est admissible à un prêt, mais également de déterminer quel taux d’intérêt il sera attribué. Autrement dit, si l’emprunteur dispose d’un excellent dossier de crédit, il bénéficiera d’un meilleur taux. En général, si la cote de crédit se situe entre 700 et plus, il est fort possible qu’on obtienne un meilleur taux. Il faut savoir que les organismes prêteurs ne vont pas prêter une grosse somme d’argent à un particulier ayant des dettes de cartes de crédit. Par contre, s’ils décident de prêter de l’argent à un individu avec un dossier de crédit insatisfaisant, ils se protégeront en lui proposant un taux d’intérêt plus élevé.

Revenus élevés

Les organismes prêteurs n’offriront pas le meilleur taux hypothécaire s’ils estiment que l’emprunteur ne sera pas en mesure de les rembourser à temps. Le demandeur doit donc leur montrer que ses revenus sont suffisants pour payer les remboursements. Pour cela, il doit prouver qu’il dispose d’un emploi stable. Il faut noter que les établissements bancaires veulent connaître que l’emprunteur va continuer à percevoir assez d’argent afin d’éviter le saut des paiements. En général, ils veulent savoir si le demandeur a maintenu le même emploi durant aux moins deux ans sans arrêt. En outre, lorsque les établissements financiers évaluent les deux dossiers de deux emprunteurs ayant des revenus identiques, ils privilégieront celui qui a la source de revenus plus stable. Cela veut dire qu’ils favoriseront les travailleurs à temps plein. Selon les prêteurs, tous les employés autonomes, les salariés à commission ou à temps plein représentent un risque plus élevé et n’obtiendront pas un meilleur taux hypothécaire.

Choisir le bon type de prêt hypothécaire

Le crédit hypothécaire le plus classique se base sur des mensualités fixes. Pour cela, les remboursements mensuels restent inchangés pendant la durée du prêt hypothécaire si on choisit un taux d’intérêt fixe. Afin d’en savoir plus, il vaut mieux faire une simulation de prêt hypothécaire en consultant le site https://www.credit4you.be/. En général, la partie « intérêts » diminuera pendant la durée et la partie « capital » augmentera. Cependant, cela n’aura aucun impact sur le montant mensuel. L’emprunteur peut aussi recourir à un type de prêt immobilier alternatif. Pour la formule des mensualités fixes, le demandeur devra rembourser mensuellement le même montant. Cependant, les intérêts vont baisser au fur et à mesure de la durée du prêt. Comparé avec les mensualités fixes, le montant global de cette formule est nettement bas. Cette option s’avère intéressante si l’emprunteur dispose de moyens financiers supplémentaires au commencement de la durée de remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *